Alban JAMESSE

Alban JAMESSE
Responsable E-commerce

#ecommerce, #internet &Co

   

Tombé dans le commerce tout petit, puis dans l'internet un peu plus grand;
Je fais du e-commerce activement depuis trop longtemps.

Écoutez moi tous les matins sur Goood Morning Web

Contactez moi  
+33(0) 687.007.697


Votre message a bien été envoyé.

Votre message N'A PAS été envoyé.
Un problème est survenu. N'hesitez pas à me contacter par un autre moyen.

Comment réduire les temps de propagation DNS à zéro

Comment réduire les temps de propagation DNS à zéro

HAhaha le titre putaclic.

La seule solution pour réduire le temps de propagation d’une nouvelle configuration DNS est de baisser la valeur TTL de votre enregistrement.

TTL = Time To Live = La durée de péremption de votre enregistrement.

Sur le papier, cela veux dire que vous dites aux utilisateurs de vos enregistrements DNS (les FAI et fournisseurs de résolveur DNS), qu’après cette durée, ils doivent systématiquement consulter l’enregistrement pour voir s’il y a du changement.

Dans les faits, ils font ce qu’ils veulent.
Vous devez leur faire confiance.
Et quand bien même, dans les meilleurs des cas, en réduisant au minimum ce TTL (généralement 5mn), cela veux dire que vous aurez une double présence sur internet pendant quelques minutes !
Vous aurez des visiteurs sur votre nouveau serveur et d’autres sur votre ancien !
Et vous sur l’un ou sur l’autre…

Si vous avez mal géré votre affaire, il se peut même que des clients passent commandes sur votre ancien site alors que vous, vous êtes déjà passé sur le nouveau.
La belle affaire…

C’est pour cela que parfois on voit des sites mettre en place des pages « En cours de mise à jour » à la merde.
La type de page qui n’a une raison d’exister que dans mes pires cauchemars.

Donc venons en aux faits : Comment passer d’un serveur à un autre de manière totalement transplante et surtout totalement immédiate.

Il faut utiliser un PROXY.

Un proxy, c’est un serveur qui s’intercale entre votre serveur et vos visiteurs.
Le proxy leur sert la soupe en quelque sorte.
Vos visiteurs ne mettent plus jamais les pieds sur votre serveur.

Vos enregistrements DNS pointent vers ce serveur PROXY. Et ne changent jamais.
Nos enregistrements DNS n’ont pas bougé depuis plus de 7 ans. Alors qu’on a changé de serveur deux fois et fait une migration durant ce laps de temps.

Si vous devez changer de serveur, vous dites juste à votre PROXY de ne plus piocher sur le serveur XX, mais sur le XY. C’est fait immédiatement.

Mais quand vous entendez proxy, vous faites la grimasse, car proxy est un mot qui fait peur.
(Et j’ai mis une illustration bien dégueulasse pour accentuer cette peur)

Levons toutes peurs.

Cloudflare est un proxy.
Cloudflare est un service très simple à utiliser.
Cloudflare vous rends pas mal d’autres services.
La version gratuite de Cloudflare est suffisante pour 95% des cas d’utilisations.

Donc pour faire simple :
Même si vous pensez ne pas avoir besoin de Cloudflare, utilisez ce service quand même.
Vous serez bien content de l’avoir à un moment ou à un autre.

 

PS : Sur Twitter on m’a indiqué qu’on ne pouvait pas parler de « propagation ».
Mais avouez que « Comment réduire les temps de réjuvénation DNS à zéro » c’est beaucoup moins putaclic comme titre.

PS2 : J’ai utilisé la désignation « proxy ». Le terme exact pour ce cas de figure est reverse proxy. Merci René pour cette précision.