Alban JAMESSE

Alban JAMESSE
Responsable E-commerce

#ecommerce, #internet &Co

   

Tombé dans le commerce tout petit, puis dans l'internet un peu plus grand;
Je fais du e-commerce activement depuis 2008.

Écoutez moi tous les matins sur Goood Morning Web

Contactez moi  
+33(0) 687.007.697


Votre message a bien été envoyé.

Votre message N'A PAS été envoyé.
Un problème est survenu. N'hesitez pas à me contacter par un autre moyen.

ASDISCOUNT : qui est ce gros des marketplaces ?

ASDISCOUNT : qui est ce gros des marketplaces ?

À la faveur d’un tweet d’Olivier Dauvers et des discutions qui en ont découlées sur Twitter et sur son site, j’ai compris le fonctionne de l’entreprise ASDISCOUNT, que je connaissait plus ou moins de nom comme tous les acheteurs sur place de marché francais.

C’est beau, c’est malin, c’est bien trouvé.

À mes yeux le principal produit de l’entreprise c’est son catalogue de millions de produit qu’elle peut proposer aux places de marchés qui se lancent en quelques jours (ou heures).

Avec ce seul vendeur, la PDM nouvelle passe de 0 à plusieurs millions de references instantanément.

Mais comment dont ils pour proposer un catalogue de plusieurs millions de references pour une entreprise d’environ 20 personne ?

C’est là ou c’est beau.

L’entreprise de Franck LIVET et de Nicolas MICHEL, en plus de proposer leurs produits (géré logistiquement par Amazon) propose dans leur flux tous les autres produits à livraison rapide proposés par les autres sites… additionné d’une marge bien grasse pour couvrir tous les frais comme la livraison, la commission de la PDM où est vendu le produit et le reste (il faut au moins ça).

Mais bon, force est de constater qu’il y a des acheteurs. 31M de CA en 2019 pour l’entreprise.

Le challenge technique doit être intéressant à étudier.
Comment définir à la volé un prix suivant un prix d’achat mouvant issue de différents sites, tout en pensant aux délais de mise à jours du flux, et des délais de passation de commande.
L’aspiration des différents catalogues, leurs categorisations, leurs regenerations enrichies, …
Ca m’excite et me fatigue en même temps.

Et en parlant de fatigue… Parlons des clients.
Les clients acquis, donc qui ne regardent pas trop le prix, doivent être un peu comme les miens : relativement éloignés de l’outil informatique.

On le resent bien en lisant les avis clients.

Je compati.
❤️ au service client d’ASDISCOUNT.

Vous connaissez d’autres entreprise ayant le même fonctionnement ?

Série : Profession de foi e-commerce Structure juridique d’un site internet

Série : Profession de foi e-commerce
Structure juridique d’un site internet

La structure juridique d’un site internet à d’énormes implications sur l’intégration de ce dernier au sein d’un réseau de magasins existant; Et in-fine sur la manière dont il sera présenté en points de vente physique.

La structure juridique renvoie une image et lui prête des intentions (fondées ou non).
Un site en structure juridique propre renverra l’image d’un concurrent interne au sein du groupe.
Un site sous la tutelle de la structure mère renverra une image de défiance de la maison mère envers ses magasins.
Un site de vente sous forme de GIE (ou autre structure participative) renverra une image de soutien et de support aux magasins augmentant de fait l’implication des équipes magasins dans son développement et son bon fonctionnement.

Mon avis : Le site internet doit être soutenu, porté et promu par les boutiques physiques. Le site doit être vu et ressenti dans les magasins physiques comme un outil d’aide à la vente.
Il est important que le site internet renvoie une image de bienveillance envers les magasins physiques. Même si cela ne passe pas par une forme juridique dédiée il existe d’autres méthodes pour y arriver.

Série : Profession de foi e-commerce La franchise & le e-commerce

Série : Profession de foi e-commerce
La franchise & le e-commerce

Un site internet fort et efficace est rarement bien vu par les franchisés ou les futurs franchisés. Les questions récurrentes portent sur le financement de ce dernier et la répartition du CA/marge.
Les craintes derrières ces questions sont de payer de leurs poches « l’outil industriel » de leur franchiseur qui les concurrence frontalement.

Mon avis : Si la stratégie de la franchise est toujours d’actualités au sein de CCV, il conviendra d’étudier très profondément les modalités de sa mise en place ainsi que celles de renforcement du canal de vente à distance.
Étude approfondie qui passera par l’audition de franchisés (secteur PAP ou autre) et de franchiseurs (toujours en vie ou non).

· Naviguez ·
« Articles plus anciens ·